Genèse

L’idée de partir faire un tour du monde trottait dans chacune de nos têtes depuis longtemps.

Nous aimons tous deux beaucoup voyager, mais nos quelques semaines de vacances annuelles n’étaient pas suffisantes. Nous avions envie de plus.

Plus de temps, plus de partage, plus de découvertes, plus de pays.

Partir au long cours.

Chacun de notre côté nous songions à vivre une telle expérience. Seuls, nous ne nous serions sûrement jamais lancés. Mais depuis notre rencontre c’est rapidement devenu une évidence. Un jour ce rêve fou deviendrait projet et nous le réaliserions ensemble.

 

VPP - Genèse

 

Depuis quelques mois nous sommes en plein préparatifs, le projet est lancé.

Mais à l’heure d’écrire les premières lignes de notre blog de voyage, revenons d’abord quelques instants sur ce qui nous a donné envie de partir.

 

Pourquoi partir ?

Envie de quitter notre travail, dont le quotidien et les perspectives ne nous réjouissaient plus vraiment. Des rythmes laissant peu de temps pour soi et les autres. Faire toujours plus avec toujours moins. Un environnement où la logique financière prend le pas sur la considération de l’humain.

Envie de s’extraire d’une société fondée sur le “toujours plus”. Plus d’argent, de pouvoir, de consommation, d’importance accordée à l’apparence, mécanisme dans lequel nous ne nous reconnaissons pas.

Envie de quelque chose de différent.

Envie d’aller voir ailleurs.

 

Certes. Mais nous ne partons pas pour fuir.

 

Pour nous, partir c’est avant tout découvrir !

Découvrir les merveilles de la nature, celles que l’homme a créées.

Découvrir les autres, leur culture, leur langue, leur mode de vie, leur cuisine, leurs recettes, leurs habitudes, surtout les plus singulières.

Appréhender les différences, sans a priori, sans juger.

Découvrir par nous-mêmes, de tous nos sens.

Se découvrir soi-même.

 

Partir en tour du monde c’est prendre le temps.

Dans notre mode de vie occidental le temps est un luxe. Malgré les technologies modernes conçues pour nous faire gagner du temps, nous avons toujours le sentiment de courir, d’être en retard. Nous vivons à un rythme effréné et contre nature, mais pour rattraper quoi ? Alors dans ce voyage, nous voulons nous accorder du temps.

Prendre le temps de flâner, de voyager à son rythme et celui des saisons. Adapter son parcours en fonction des envies, des rencontres. S’éloigner des sentiers battus, errer, se perdre. Accorder plus de temps aux autres, pour briser la glace, discuter, échanger, partager.

 

Car partir c’est aussi partager.

Echanger sur le voyage avant de se lancer dans l’aventure avec ceux qui sont rentrés, qui sont en route ou qui se préparent.

En chemin, partager nos émotions tous les deux, avec ceux que nous allons rencontrer, les locaux et les autres voyageurs mais aussi avec ceux qui restent et tous ceux qui ont envie de nous suivre de près ou de loin dans cette aventure.

Et à notre retour, passer le témoin, partager notre expérience, nos bons plans comme nos galères.

 

Puisque partir c’est bien sûr aimer l’aventure ! Aimer l’adrénaline de se plonger dans l’inconnu.

Quitter son confort, ne plus avoir de chez-soi.

Quitter ses amis, sa famille, ses habitudes, son quotidien.

Vivre sans savoir de quoi demain sera fait. Qu’allons-nous manger ce midi ? Où allons-nous dormir ce soir ? Qui allons-nous rencontrer aujourd’hui ?

Vivre avec 60 litres d’affaires pour deux ans, choisir 2 paires de chaussures et en sacrifier 20.

Vivre sans savoir de quoi le retour sera fait.

Pour nous ces questions ne sont pas le reflet de nos inquiétudes mais bien celui de notre excitation.

 

Alors, pour toutes ces raisons, nous nous lançons. Vive l’aventure !


Un commentaire sur “Genèse


     Julien a écrit :

    26 avril 2014 à 13:58

    Complètement fan de votre approche et de vos ambitions. C’est effectivement le moment parfait pour vivre cette aventure. Bravo, respect, et de tout cœur avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *