Canada – Divers marchés québécois – Québec & Montréal

PubliÉ le Catégories : Canada, Sur les marchés. Tags : .


Nous avons visité trois marchés au Québec : le marché du Vieux Port et le marché public de Sainte-Foy, à Québec, et le marché Jean-Talon, à Montréal.

 

On retrouve dans ces marchés toujours plus ou moins les mêmes produits :

  • Fruits : les bleuets (myrtilles) ont la part belle, mais on trouve aussi d’autres baies de couleur noire, rouge ou blanche. En cette saison estivale, beaucoup de fraises, des framboises, des canneberges, des physalis (qu’ils appellent cerise de terre) et les premières pommes
  • Légumes et céréales : maïs, haricots verts (ou blancs), fèves, tomates, champignons, pickles (petits concombres), courgettes, aubergines… Certains légumes atteignent parfois des tailles gigantesques. On a notamment trouvé des aubergines énormes, de forme sphérique. On les a essayées farcies aux légumes et au riz, et c’était très bon.
  • Viandes vendues fraîches ou parfois congelées : poulet, bœuf, agneau, porc… Le format saucisse est très répandu.
  • Poisson et fruits de mer frais : le saumon tient une bonne place par ici, mais on trouve aussi souvent des crevettes, du homard et beaucoup de poissons blancs pêchés dans le Saint Laurent ou les lacs et rivières alentours.
  • Fromages : de brebis, de chèvre, de vache ou même des mélanges. Le Québec compte une grande variété de fromages. Pas d’appellations ni de gros producteurs ici, donc à chaque fromagerie, un ou plusieurs noms de fromage.
  • Le sirop d’érable, bien sûr ! Toujours bien représenté, vendu en contenants de toute taille, jusqu’au jerrican de 3-4 L. Se vend aussi dans des boîtes de conserve, pour remplir sa propre bouteille. Pratique et plus écologique.
  • Les miels : à la différence de l’Europe, où il est très difficile de connaître la provenance du produit (souvent des mélanges de miels de différents pays), l’origine des miels vendus ici est très claire : on connaît le village où il a été récolté et produit. Pas de mélanges et des produits à l’aspect plus pur, avec une grande variété de couleurs.
  • Les boissons locales : bières artisanales de micro-brasseries et cidres de glace, notamment.

 

On a également vu beaucoup de stands vendant des produits préparés, du fait-maison, à manger froid ou à réchauffer. Parmi les produits les plus typiques :

  • Les tourtes, à la viande ou au légumes, avec parfois des compositions très originales. A réchauffer chez soi au four.
  • Les viennoiseries et pâtisseries : muffins, cup-cakes, cookies, beignets et divers pains, préparées avec des fruits, des graines et souvent de la cannelle.
  • Les confitures de fruits et gelées, notamment aux bleuets ou aux fraises des champs

 

Au final, ces marchés se ressemblent pas mal. On a quand même noté le grand calme qui y règne. Ici, les vendeurs ne hurlent pas. Ils attendent patiemment et discrètement les clients, et leur expliquent ce que sont leurs produits, comment les consommer, leur proposent de les goûter souvent. Il n’y a pas non plus de grosse foule. Les marchés restent peu fréquentés ici, même si la culture du mieux manger semble se développer.

Dernier point notable : l’absence d’odeurs fortes. On peut sentir quelques fruits et légumes frais en passant, mais c’est tout. Il n’y a aucun produit qui est cuisiné ou chauffé sur place, et les viandes ou poissons sont souvent vendus congelés. On a finalement comme l’impression d’être dans un supermarché à ciel ouvert, la clim en moins.

 

 

Quelques infos pratiques sur ces marchés :

 

Marché du Vieux-Port, Québec

Fréquence : tous les jours, de 09h à 18h en semaine et de 09h à 17h le weekend

 

C’est le « marché touristique » de la ville de Québec, localisé dans les halles du Vieux-Port. Il n’est finalement pas très grand. Attention, les nombreux DAB disséminés aux coins du marché n’acceptent pas la Visa. Il faut bien prévoir son cash en arrivant.

 

 

Marché public de Sainte-Foy (Québec)

Fréquence : de mai à novembre tous les jours, 08h à 18h

 

Marie-Pier, notre couchsurfeuse, nous a fait découvrir ce marché très local. Nous y sommes passés en express, mais avons pu goûter les premières pommes de la saison, excellentes, et découvrir les produits que l’on avait cuisiné la veille avec elle. Deux découvertes assez surprenantes : on y vend du chanvre concassé, que l’on utilise comme céréale. Nous y avons goûté juste comme ça, et c’est assez intéressant. On trouve aussi de la fleur d’ail. Moins forte en goût que la gousse d’ail, elle se digère aussi plus facilement. Elle peut se consommer cuite comme une asperge ou bien  conserver en petits morceaux dans du vinaigre pour parfumer des assaisonnements.

 

 

Marché Jean-Talon, Montréal

Tous les jours à partir de 07h

 

C’est le grand marché de Montréal. De nombreux stands, beaucoup de fruits et légumes dont on peut goûter quelques morceaux en passant. Excellent, et plein de couleurs ! On a bien aimé la petite boutique à l’entrée qui vend tout un tas de produits dé-conditionnés : on se sert la quantité que l’on veut dans un petit sachet, ou mieux dans son propre contenant. On trouve toutes sortes de graines et de céréales, mais aussi des chocolats, des biscuits, des farines, des sucres et mêmes des soupes lyophilisées.

 



2 commentaires sur “Canada – Divers marchés québécois – Québec & Montréal


     Anick-Marie (globestoppeuse.com a écrit :

    30 août 2014 à 15:26

    Produits déconditionnés = vrac. J’ai toujours adoré les « magasins de vrac » qui sont bien implantés dans notre culture et que l’on retrouve moins en France (mis à part les marchés).

    On appelle aussi les cerise de terre des « amour en cage », je ne sais pas si ce terme est usité en France…

    Pour moi, le marché du Vieux-Port n’est pas un vrai marché, plutôt un truc à touristes. Il n’est pas au coeur d’un quartier résidentiel, bien au contraire, et se spécialise dans les produits à valeur ajoutée. Par ailleurs, les grands marchés de Montréal sont en développement, même si leur activité est très réduite l’hiver. Jean Talon et Atwater sont évidemment mes favoris, même si j’ai un faible pour l’architecture entourant le marché Maisonneuve.

    Bonne route :)

    P.S. Désolée de laisser tant de comms, mais comme vous êtes dans un terroir que je connais bien, et que je suis à présent une grande fan de votre blog… je n’arrive pas à m’en empêcher :) Dommage que nos chemins n’auront pu se croiser. Bises de Warwick, Québec, capitale des fromages :)


       Benito (voyagepartageetpotage.com a écrit :

      1 septembre 2014 à 00:46

      Merci Anick-Marie pour toutes ces précisions.
      Il est vrai qu’on n’a pas souvenir de tels magasins de vrac en France. On en trouve un peu dans les boutiques bio et sur les marchés, mais ça reste rare et c’est bien dommage.
      On a aussi trouvé que le marché du Vieux-Port était plus touristique, et on est donc très content d’avoir pu visiter le marché communal de Sainte-Foy, bien plus authentique.
      On est également ravi de tous les comms que tu laisses, ne t’en fais pas. Ils apportent toujours quelque chose d’intéressant. N’hésite pas à continuer, ça nous fait toujours plaisir.
      Et nous sommes enchantés que tu sois fan de notre blog ;-) On aurait aussi aimé te rencontrer lors de notre passage au Québec. Nos chemins auront peut-être d’autres occasions de se croiser…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *