Culture maya et tortilla

PubliÉ le Catégories : Mexique. Tags : .


Au départ nous n’avions pas prévu de rester au Mexique. Mais finalement après nos deux semaines à Cuba, pleines d’émotions et loin d’Internet, nous avions besoin de faire une petite pause pour mettre à jour le blog et préparer la suite du voyage, puisque nous n’avions pas encore décidé d’un itinéraire précis en Amérique centrale.

Alors nous avons fait étape 4 jours à Cancun et 3 à Tulum, sur la côte Est du Mexique pour allier travail et détente. Et nous en avons profité pour découvrir un peu quelques sites mayas au passage.

 

Mais cette visite bien trop rapide de ce pays – ou plutôt de l’extrême Est de ce pays – nous laisse un souvenir mitigé. Nous n’avons pas vraiment pris le temps de faire des rencontres et d’aller un peu plus loin dans la découverte de la culture mexicaine. Pour autant, puisqu’on nous a plusieurs fois posé la question depuis notre départ, et que notre réponse était jusque là « Euh…la France ? », le Mexique devient le pays dont nous avons préféré la cuisine :)

Mais ça on vous en parlera très prochainement !

 

 

Cancun, ses hôtels et ses plages

201409 - Mexique - 0038

Cancun est connue pour ses plages de sable blanc, son eau bleue turquoise et ses soirées de débauche. Et quand on voit cette photo on comprend tout de suite pourquoi des milliers de gens viennent y faire trempette chaque année !

 

hotels-cancun-hotel-zoneEt pour cause la presque-île de Cancun a été aménagée dans les années 70 pour faire grimper l’industrie touristique du Mexique. Et on peut dire qu’ils ont réussi !

Alors qu’il n’y avait que 3 habitants en 1970, on a aujourd’hui une centaine d’immenses hôtels, majoritairement « all-inclusive » qui font du coude à coude sur la fine bande de sable de 23km de la zone hôtelière. Le plan des lieux en dit long !

 

Bien sûr nous n’étions pas dans ces hôtels mais au centre-ville. « Ah bon il y a une ville à Cancun ? » nous a-t-on dit une fois. Tsssss.

Et pour 9,50 M$ (0,6 €) on peut prendre le bus local R1 qui fait le tour de la zone hôtelière. Une petite demi-heure d’hôtels en rang d’oignons pour arriver à une des plages publiques (Playa Delfines vers le km17 me semble-t-il).

Et ça vaut le coup ! Comme dans la carte postale ! Cette plage n’a rien à envier à celle des hôtels environnants, il y a même les parasols en feuilles de cocotier pour s’allonger à l’ombre. Et en plus, ce lundi matin-là, on était presque les seuls sur la plage !

 

 

 

Les sites mayas

Première halte : Chichen Itza, un des sites les plus connus du Mexique. En plus, coup de chance, nous sommes le 21 septembre, c’est le jour de l’équinoxe. Et ce jour là on peut voir l’ombre de la pyramide dessiner le corps d’un serpent le long de l’escalier principal !

Une fois sur place on découvre que le phénomène ne se voit que le matin ou à partir de 16h. Pas de regret, on ne pouvait de toute façon pas arriver assez tôt en partant de Cancun et en fin d’après-midi il a plu.

Cela ne nous a pas empêché de profiter des lieux avec cette première pyramide maya majestueuse ! Et puis on a vécu aussi un peu l’équinoxe au travers d’un groupe de gens habillés en blanc qui se sont mis à pousser des cris puis à danser à côté de la pyramide. On ne sait pas exactement la symbolique de tout ça, mais cela faisait bien rire les vendeurs de souvenirs. Oui parce que Chichen Itza est bondé d’innombrables marchands qui vendent tous plus ou moins les mêmes souvenirs (calendriers mayas, t-shirts à l’effigie du célèbre phénomène lumineux visible à l’équinoxe, des sortes d’appeau qui imitaient des jaguars semble-t-il enrhumés, des statuettes, bijoux et autres babioles).

C’est simple ici si tu cherches où est l’entrée de tel ou tel lieu sacré : suis la rangée de vendeurs !

 

 

 

Deuxième halte : Tulum, la cité maya en bord de mer. Petit site mais situation exceptionnelle. Les ruines se trouvent sur un promontoire surplombant une mer turquoise et à côté d’une plage où viennent pondre des tortues. Pas mal non ? Par contre, le site est beaucoup moins bien conservé que Chichen Itza et il faut un peu plus d’imagination pour comprendre à quoi pouvaient ressembler les différentes ruines avant.

 

 

 

Les cenotes

Les cénotes, qui signifient « puit sacré » en maya, sont des gouffres crées par l’effondrement du sol calcaire et qui se sont remplis d’eau douce. On ne les trouve quasi exclusivement que dans la péninsule du Yucatan. Mais il en existe néanmoins une en France : le gouffre de l’œil doux, dans l’Aude ! Comme quoi on connaît vraiment très mal notre jolie France.

 

En attendant de repasser dans l’Aude, on en a fait plusieurs au Mexique :

  • Les cénotes du site de Chichen Itza. Pour le plaisir des yeux uniquement.
  • La cenote d’Ik Kil, à 3 km de Chichen Itza. Un peu touristique, on peut s’y baigner, un grand plongeoir, et des centaines de poissons chats noirs peu ragoutant.
  • La gran cenote près de Tulum.

Dans l’ordre sur les photos.

La grand cenote nous a vraiment émerveillés. Déjà c’est un ensemble de plusieurs cénotes qui se rejoignent par des conduits d’eau. On peut nager dans des petites grottes avec des stalactites qui tombent dans l’eau c’est magnifique, surtout que l’eau est d’un très beau bleu, et hyper claire. Et même les quelques chauves-souris qui passent parfois un peu en rase motte au dessus de l’eau ne gâchent pas le spectacle. L’investissement dans le masque/tuba vaut vraiment le coup ! Et pour les plongeurs, il est possible de descendre avec des bouteilles pour naviguer dans les diverses cavités sous-marines !

 

Travail et tortillas

Mais on n’a pas fait que de la plage et des visites pendant cette semaine mexicaine. On s’est aussi beaucoup consacré au blog et à préparer la suite de nos aventures. Nous voici désormais entrant dans l’Amérique centrale. Il y a tant à faire, à voir. Quels pays choisir, quoi voir dans chaque pays.

Le choix créé la névrose, comme dirait un ami qui se reconnaitra surement. Bref on a passé pas mal de temps à travailler. Ce qui a aussi un peu limité nos rencontres et nos sorties hors des sentiers battus.

 

A noter quand même que nous avons croisé la route de notre premier couple de tourdumondistes à Tulum, Alexandra et Oliver, de Suède. Voici leur blog : theorganicspaceship.com. Have fun in Boston et dans la suite de vos aventures !

 

Et entre toutes ces séances devant un écran, on est sortis manger des tortillas, en essayant de démêler les mystères du vocabulaire culinaire mexicain. Tortillas, fajitas, burritos, tacos, nachos, quesadillas,, enchiladas…, on vous traduit tout ça dès demain !

 

 

Infos pratiques

Chichen Itza :

On a fait le trajet et la visite par nous même, mais finalement le prix est quasiment équivalent au tour proposé dans notre hostel (49 $US / pers) et nous n’avions pas de guide, donc pas d’explication. Si c’était à refaire, je pense que nous prendrions l’option packagée.

On vous donne quand même les infos pour faire par soi-même :

  • Trajet depuis Cancun : Un bus Oriente part le matin vers 7h pour 133 $M / pers. Attention c’est un bus « seconde classe », c’est-à-dire qu’il s’arrête où tu veux et met donc 4h pour arriver au lieu des 3h du bus ADO. Mais le prix s’en ressent. Autre petit inconvénient : il n’est pas possible d’acheter le billet retour dans la gare de départ, il faudra donc le prendre directement dans le bus à Chichen Itza.
  • Pour le retour, normalement un bus seconde classe vient à l’entrée du site à 17h, mais on peut aussi l’arrêter devant la cenote Ik Kil.
  • Entrée du site : 204 $M / pers
  • Taxi pour aller à la cenote Ik Kil : 30 $M / taxi (peut se faire à pied néanmoins)
  • Entrée de la Cenote : 70 $M / pers
  • Lockers pour la Cenote : 30$M / casier (mais en fait plein de gens descendaient avec leurs affaires dans la cénote)

 

Tulum :

  • Trajet Cancun – Playa del Carmen – Tulum en colectivo (à prendre à Cancun sur l’avenue Tulum près du Comercial Mexicana) : 32 + 40 $M
  • Pour visiter la ville, le site archéologique et Gran Cenote, rien ne vaut le vélo ! Et pour 30 $M (2,5 $US !) par jour chez Kelly Bike (sur l’avenue de Tulum, avant la Scotia Bank en arrivant de Cancun), cela serait dommage de s’en priver ! Attention d’autres loueurs vous proposeront jusqu’à plus de 100 $M la journée… Y en a qui n’ont pas de scrupules.
  • Entrée du site archéologique de Tulum : 59 $M
  • Entrée de la Gran Cenote : 120 $M
  • Location masque/tuba/palmes dans la cenote : 80 $M

 

 



2 commentaires sur “Culture maya et tortilla


     Jonathan (carnetsolidaire.com a écrit :

    7 octobre 2014 à 10:06

    Superbe article, vous n’avez pas chômé pour cette semaine de « repos » au Mexique !
    J’ai vécu 3 années dans la zone est je n’ai jamais eu l’occasion de visiter la cité archéologique de Chichen Itza le jour de l’équinoxe. Cela doit être quelque chose à voir. Par contre il est vrai que de nombreux étrangers viennent effectuer leurs cérémonies néo-spirituelles pendant cette période.
    Il est vrai que depuis Cancun et de la Riviera Maya, si l’on veut visiter Chichen Itza en une journée, prendre un tour opérateur reste plus économique.
    Bonne continuation pour votre périple


       Benito (voyagepartageetpotage.com a écrit :

      8 octobre 2014 à 19:55

      Bonjour Jonathan et merci pour ton commentaire !
      Oui, c’est vraiment un heureux hasard d’avoir pu visiter Chichen Itza le jour de l’équinoxe. Dommage que les nuages se soient joués de nous en fin de journée. Du coup, on conseillerait plutôt de passer la nuit de la veille à Valladolid afin d’arriver tôt sur le site le jour de l’équinoxe. Il y a moins de nuages le matin en cette saison. Ou peut-être de venir pour l’équinoxe de printemps…
      Et effectivement, passer par un tour opérateur est à peine plus cher que de se débrouiller par soi-même, mais bien plus pratique. Et en plus, souvent, cela inclut un guide.
      C’est d’ailleurs cette formule que nous avons choisie pour visiter Tikal au Guatémala.
      Bonne continuation à toi également !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *