Comme un cheveu sur la soupe – Ecosse

PubliÉ le Catégories : Ecosse, Plats et traditions. Tags : , , .


Comme un cheveu sur la soupe… Une série d’articles où nous parlerons culture alimentaire.

Ce que nous avons goûté, ce que nous avons découvert, ce qui nous a surpris… Des réflexions en tout genre mais toujours autour de ce qui se mange, se boit, se cuisine ou s’y rapporte.

 

 

Même si nous n’avons pas eu l’occasion d’entrer dans une cuisine écossaise pour découvrir de l’intérieur les spécificités locales, voici quelques unes de nos observations culinaires sur cette région.

 

Les haggis, neeps and tatties

201407 - Ecosse - 0115Oui, les écossais donnent des noms rigolos à leurs spécialités culinaires ! Leurs modes de cuissons prêtent aussi à sourire, puisque les premiers sont cuits traditionnellement dans une panse de brebis ! De quoi éveiller notre curiosité !

Les haggis, c’est LA spécialité internationalement connue d’Ecosse. Et pourtant ils ont de quoi en repousser plus d’un ! Il s’agit en fait d’abats de mouton (coeur, foie, poumon) hachés et mélangés avec de l’oignon, de l’avoine, de la graisse de rognon de mouton et des épices. Le tout est délicatement (?) déposé dans une panse de mouton pour le faire cuire. Enfin ça c’est la version traditionnelle, car aujourd’hui on utilise souvent des boyaux synthétiques.

Au goût, cela est finalement assez subtil pour des viscères. On a vraiment apprécié, au point d’en manger plusieurs fois.

Quant aux neeps et tatties, ce ne sont rien d’autre que des purées de rutabaga et de pommes de terre.

 

Le black pudding

Cela ressemble très fortement à notre boudin noir. A cela près qu’il y a à l’intérieur un peu d’orge concassée qui change un peu la consistance.

La plus grande différence réside en fait dans la façon de le consommer. Nous, on a plutôt tendance à manger le boudin pour le déjeuner ou le dîner, accompagné de compote de pommes maison, même si en France il est aussi souvent associé à de la purée. Ici, ils le mangent plutôt au petit déjeuner ! Et d’ailleurs ils font des « breakfast packs » avec du black pudding, des saucisses de porc et une sorte de pâté de viandes de boeuf et de porc. On vous laisse imaginer le tableau graisseux au réveil !

Autre façon de manger le black pudding : enrobé de pâte à frire pour manger ça comme un snack !

 

Le stovies201407 - Ecosse - 0148

Un plat cuit à l’étouffée à base de pommes de terre. Accompagné de carottes, oignons, bœuf ou autre viande, tout dépend des recettes. Assez semblable à une blanquette d’agneau. Servie ici avec des galettes d’avoine en guise d’accompagnement.

 

 

 

 

 

201407 - Ecosse - 0013Les sausages

Un souvenir de collège pour Sandrine, où elle découvrait avec sa correspondante londonienne, les petits pois croquant à l’anglaise, les saucisses au goût de viande indéterminé et la sauce gravy.

 

 

 

 

 

201407 - Ecosse - 0114Le fish and chips

Autre must de la cuisine anglaise. Ici dans le nord traditionnellement cuisiné avec du haddock.

 

 

 

 

 

Remarques culinaires en vrac

  • Le surimi est ici rose. Cela dit ce n’est pas plus artificiel que notre orange…
  • Les restaurants bon marchés en ville ont tous la même carte : fish and chips, haggis, burger, poulet roti, lasagnes ou macaroni
  • Quand on demande de l’eau du robinet, on nous apporte juste deux verres pleins, pas de carafe
  • La bière, elle, est servie par pinte. On a d’ailleurs souvent vu des écossais commander leur deuxième pinte alors qu’ils n’en sont qu’à la moitié de leur première.
  • On n’a pas réussi à visiter de marché, qui sont assez peu répandus dans la région. A priori une à deux fois par mois dans les villes, jamais les jours où nous sommes passés. Dommage.
  • On trouve dans les magasins les mêmes légumes qu’en France, mais la patate a bonne place dans les féculents. L’étalage de chips, quant à lui, recèle de belles merveilles en terme de goûts.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *