Samoa – Sous les halles des marchés d’Apia

PubliÉ le Catégories : Samoa, Sur les marchés.


Samoa – Apia – Fugalei Market

Halle ouverte

Ouvert tous les jours, mais plus calme le dimanche

Fruits et légumes frais, quelques produits préparés ou cuisinés, une large section d’artisanat : vêtements traditionnels, accessoires, souvenirs…

 

 

C’est sous une grande halle jouxtant une gare routière secondaire que l’on trouve le principal marché public d’Apia, et donc des Samoa. Et il n’y a pas besoin d’aller bien loin pour y découvrir les produits phares de l’île, exposés sur des étals métalliques installés de façon permanente : régiments entiers de bananes vertes et jaunes, petites ou grandes, piles de taro encore terreux et de noix de coco fraîchement tombées aux abords de la halle, larges étalages de courges, de choux, de papayes, de christophines et de fruits à pain…

 

A côté de cela, le choix est plus restreint en ce qui concerne les oranges, les mangues, les ananas, les goyaves, les poivrons, les courgettes, les concombres, les aubergines, les oignons et le gingembre.

Et voilà, c’est à peu près tout pour les fruits et légumes frais des Samoa. Du moins pour la saison.

 

Et il ne faut pas trop compter non plus sur les produits cuisinés ou préparés pour trouver davantage de diversité. Juste des noix de coco glacées et du taro déjà cuit… On vous avait prévenus !

 

Notons quand même le cas du cacao : les fèves sont vendues séchées, pures. En y ajoutant de l’eau chaude et du sucre, on obtient le koko samoa, la boisson nationale.

Et pour aller plus loin dans la culture alimentaire, on a repéré ces quelques stands vendant des feuilles de bananier et de la ficelle : tout le nécessaire pour cuisiner ses aliments de manière traditionnelle.

 

Et niveau ambiance, vous risquez aussi de déchanter. Quand ils sont présents sur leur stand, les Samoans ne brillent particulièrement pas par leur dynamisme. Ils dépensent juste ce qu’il faut d’énergie pour se rafraîchir en agitant quelques feuilles devant eux. Il faut dire que la chaleur et l’humidité accablante n’incitent guère à faire plus…

 

Mais néanmoins, ce marché suffit largement aux habitants de la capitale. Il ne leur manque que les produits frais de la mer pour pouvoir préparer la majorité de leurs plats traditionnels.

Et ça tombe bien, le marché aux poissons est juste à 700 mètres de là !

 

 

 

 

 

Apia – Fish Market – Sur le front de mer, à côté du terminal de bus

Halle ouverte

Ouvert tous les jours, de 6 heures à l’heure du déjeuner

Poisson frais, fish & chips

 

 

A vrai dire, compte tenu de l’heure tardive, on a surtout profité de la partie « fish & chips » de ce marché. Mais celle-ci ne nous a pas déçus : indéniablement, le poisson y est fin et frais, et le plat particulièrement copieux. Peut-être un peu trop pour nous.

 

Autrement, en ce début d’après-midi, il ne restait plus grand-chose à acheter sur les tables – soit dit en passant impeccablement propres – des poissonniers. Néanmoins, les énormes thons jaunes, roses et blancs, encore entiers, valaient quand même le coup d’œil, de même que quelques autres poissons plus petits, comme la dorade, le rouget ou le marlin.

 

 

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *